Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Iti Manawa

Iti Manawa

Les périples océaniques d'Emmeline et Lionel à bord de leur voilier Iti Manawa


On devient propriétaires le 18 avril 2014 !

Publié par Emmeline Moinier sur 4 Juillet 2014, 17:02pm

On devient propriétaires le 18 avril 2014 !

Après un an à régler le problème de la vente de la société de plomberie de Lionel, des hauts et des bas avec parfois la sensation que le projet n’aboutira jamais tant de choses restaient à régler et bien finalement, le vendredi 18 avril 2014, nous devenons propriétaires d’un voilier de marque Jeanneau, modèle Sun Fast 43 !!

Nous avons entrepris les visites de bateau début janvier… Notre choix initial s’orientait davantage sur des bateaux de marque Dufour, modèle 40… Mais pas de réel coup de cœur…

Nous avons visité également d’autres modèles chez différents constructeurs mais Lionel cherchait un bateau avec de réelles performances de navigation, pas seulement un « traine couillon »… Pour ma part, j’avoue qu’à part l’aspect esthétique, je vouais une totale confiance dans l’aspect technique…

En effet, il faut savoir que les constructeurs tendent à concevoir des bateaux de plus en plus grand public, adaptés à la croisière familiale, faciles à manœuvrer… Les performances de navigation pures étant reléguées au second plan… Mais Lionel, navigateur dès son plus jeune âge, enfant de l’eau et de la mer, passionné de sport de glisse et de navigation, recherchait un bateau pouvait naviguer partout, peu importe la force du vent, avec une grande voilure afin de pouvoir avancer même avec une légère brise et de se sentir rassuré si une grosse mer venait à se former grâce à une quille très longue, gage de performance également…

Bref, un bateau sécurisant, qui pourrait nous emmener loin et partout… Je compare ça un peu à un cheval de course contre un cheval de trait… Une Ferrari contre une 205….

Je ne saisis pas encore complètement la finesse de navigation mais j’espère pouvoir l’acquérir rapidement !! Toujours est-il que nous représentons environ 5% du marché des navigateurs à la recherche d’un voilier… Alors, forcément, le choix est restreint…

Et puis au fil des visites et des discussions, nous rencontrons Francis Cogez, un brooker (on dit comme ça pour un revendeur de bateaux d’occasion). Il saisit tout de suite l’état d’esprit de Lionel et nous suggère le fameux Sun Fast 43, un bateau qui n’était donc pas dans notre liste mais, qui, en lisant ses caractéristiques techniques, semblaient correspondre parfaitement à nos critères…

Ma foi, allons voir… et là, la magie a opérée… Un vrai coup de cœur pour tous les deux : une double barre à roue, un pont en teck, un long tirant d’air (comprendre un long mât = beaucoup de voiles = performances) et une longue quille : 2,55 m (gage de stabilité et performance).

La bateau, de 2002, est très bien entretenu, comme neuf à l’intérieur, les boiseries, tissus, cuirs sont flambants, la robinetterie très peu oxydée, le nombre d’heures moteur est très faible… et puis le bateau est lumineux, on s’y sent bien… Rien à expliquer de plus, ce sont des sensations…

Maman qui était avec nous, le trouve à son goût, elle aussi a un bon ressenti (même s’il n’y a ni machine à laver le linge et la vaisselle !!) Il y’a quand même le chauffage et les winchs électriques !!

Il faudra songer à l’équiper d’un déssalinisateur, de panneaux solaires, d’une éolienne… afin d’être totalement autonomes lors de notre périple… Encore du temps et des investissements supplémentaires… Surtout que le prix annoncé dépasse notre budget…

Retour à la maison avec des tableaux comparatifs, renseignements sur des forums, auprès de professionnels… c’est qu’il ne faut pas se tromper, c’est un investissement quand même !! Mais nous suivons notre cœur plus que notre raison et notre porte feuille et nous faisons une offre !!

Offre acceptée, il s'agit à présent de vérifier si le bateau n'a pas de vices cachés ! Nous faisons donc appel à un expert maritime chargé d'examiner de fonds en comble notre futur bateau ! De plus, cette expertise servira également de base de calcul pour les devis d'assurance.

Nous passons donc la journée aux Embiez puisque l'air de carénage est disponible. Ouah, c'est un monstre quand on sort le bateau de l'eau, même les gens du port n'en reviennent pas, c'est pour dire !! En effet, il faut bien analyser le taux d'humidité présent dans la coque et voir s'il n'y a pas eu de phénomène d'osmose (réaction chimique du plastique au contact de l'eau de mer, parfois fatale pour les bateaux)

Tout à l'air sain, l'expert nous le confirme et nous enverra son rapport détaillé dans les jours suivants.

C'est donc parti, nous signons l'acte de vente un 18 avril 2014 !

L'aventure continue !!

Le jour de l'expertise
Le jour de l'expertise
Le jour de l'expertise

Le jour de l'expertise

On le sort de l'eau (mise sous sangle) on inspecte l'intérieur et on repart, soulagés !
On le sort de l'eau (mise sous sangle) on inspecte l'intérieur et on repart, soulagés !
On le sort de l'eau (mise sous sangle) on inspecte l'intérieur et on repart, soulagés !

On le sort de l'eau (mise sous sangle) on inspecte l'intérieur et on repart, soulagés !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex42 04/07/2014 20:34

Vous êtes des fous mais c'est magique ! Faites nous rêver un peu avec vous et merci de partager ;-)
Je vous aime !!!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents